Marie-Jeanne Serbin Thomas, redactrice en chef de Brune Magazine

par | 7 avril 2024 | Podcast

Brune est bien plus qu'un magazine, c'était un outil de changement social et culturel qui vise à transformer les perceptions et les attitudes envers les femmes afrodescendantes.
Marie Jeanne Serbin Thomas, redactrice en chef de brune magazine


L’Impact de Brune Magazine sur la Représentation des Femmes Afrodescendantes

Introduction

Depuis des décennies, les médias traditionnels ont souvent ignoré ou mal représenté les femmes afrodescendantes. Ils contribuent ainsi à perpétuer des stéréotypes et des clichés préjudiciables. Cependant, une figure éminente a défié cette norme établie et a entrepris de révolutionner le paysage médiatique : Marie Jeanne Serbin Thomas, la fondatrice du magazine Brune. Lancé en 1991, Brune avait pour mission de rendre visibles les femmes afrodescendantes et de contrer les stéréotypes négatifs qui les entouraient. Dans cet article, nous explorerons l’impact de Brune sur la représentation des femmes afrodescendantes et le legs durable de sa visionnaire, Marie Jeanne Serbin Thomas.

Vision et Engagement de Marie Jeanne Serbin Thomas

Marie Jeanne Serbin Thomas a lancé le magazine Brune en 1991 avec une vision claire : rendre visible ce qui était souvent invisible dans les médias – les femmes afrodescendantes. En tant que rédactrice en chef de magazines appartenant principalement à des caucasiens ou à des hommes, elle a été témoin de la sous-représentation et de la stigmatisation des femmes noires dans les médias traditionnels. Son objectif était de montrer la diversité et la pluralité des femmes afrodescendantes dans divers domaines professionnels, allant des chercheuses aux entrepreneuses. Elle a créé Brune pour mettre en lumière ces femmes fascinantes et inspirantes qui n’avaient pas la visibilité qu’elles méritaient.

Face aux Clichés : La Révolte de Brune Magazine

Face à la stigmatisation persistante des femmes noires dans les médias européens, Marie Jeanne Serbin Thomas a ressenti une révolte. Les profils des femmes afrodescendantes étaient souvent réduits à des clichés négatifs et stéréotypés. Elle a constaté que les femmes noires étaient rarement représentées de manière positive et complète dans les médias européens. Et, elle a décidé de changer cela. En tant que rédactrice, elle a refusé de se conformer à ces normes. Elle a choisi de créer des icônes positives qui reflétaient la diversité et la réalité des femmes afrodescendantes.

Brune magazine numero 100

Créer des Icônes Positives : La Mission de Brune Magazine

L’ambition de ce magazine au public ciblé est de créer des icônes positives pour les femmes afrodescendantes. Marie Jeanne a refusé de se limiter aux clichés et aux stéréotypes habituels. Elle a plutôt mis en avant des femmes brillantes et inspirantes dans divers domaines professionnels. Elle a souligné l’importance d’avoir des modèles auxquels les femmes peuvent s’identifier et qui peuvent les inspirer à atteindre leurs objectifs malgré les obstacles.

Pour elle, Brune était plus qu’un magazine, c’était un outil de changement social et culturel qui visait à transformer les perceptions et les attitudes envers les femmes afrodescendantes.

L’Impact Social de Brune Magazine : Témoignages et Réalités

L’impact de Brune sur la communauté afrodescendante a été significatif. De nombreuses femmes ont témoigné de l’importance du magazine dans leur vie, affirmant qu’il leur avait donné une voix et une visibilité qu’elles n’avaient pas auparavant. Pour Marie Jeanne Serbin Thomas, ces témoignages sont gratifiants mais aussi révélateurs du travail restant à accomplir. Malgré les progrès réalisés au fil des ans, elle reconnaît que le combat pour une représentation équitable et positive des femmes afrodescendantes dans les médias est loin d’être terminé. L’impact positif de la diversité, de l’inclusion et de la représentation au sein de la société et des entreprises est indéniable.

Lorsque les individus issus de divers horizons sont représentés de manière équitable et inclusive, cela favorise un environnement où chacun se sent valorisé et respecté. La diversité apporte une richesse de perspectives, d’expériences et de compétences qui stimulent l’innovation, favorisent la créativité et améliorent les performances globales des entreprises. De plus, une représentation authentique et diversifiée dans les médias et les entreprises contribue à lutter contre les préjugés, les stéréotypes et les discriminations, créant ainsi une société plus juste et inclusive pour tous. On retrouve cet engagement dans le parcours de Rabi Taabara Yansané, co-réalisatrice du documentaire African Styles.

Couverture Brune Magazine

Le devoir des médias

Les médias doivent s’engager dans la promotion de la diversité est crucial pour encourager des comportements vertueux et lutter contre les discriminations. En tant que vecteurs d’information et de représentation, les médias jouent un rôle essentiel dans la formation des perceptions et des attitudes au sein de la société. Les médias peuvent contribuer à sensibiliser le public à la richesse de la diversité humaine et à promouvoir l’inclusion en mettant en avant une diversité de voix, d’expériences et de perspectives. En présentant des récits authentiques et équilibrés, les médias peuvent également contribuer à déconstruire les stéréotypes et à combattre les discriminations envers les groupes marginalisés. En agissant comme des rapporteurs de la diversité, les médias peuvent donc jouer un rôle crucial dans la création d’une société plus équitable et inclusive.

Conclusion

En conclusion, le magazine Brune et son éditrice en chef, Marie Jeanne Serbin Thomas, ont joué un rôle essentiel dans la transformation du paysage médiatique européen en ce qui concerne la représentation des femmes afrodescendantes. Leur engagement en faveur de la visibilité, de l’autonomisation et de la célébration des femmes noires a ouvert la voie à une plus grande diversité et à une représentation plus équitable dans les médias. Bien que des progrès aient été réalisés, il reste encore beaucoup à faire pour garantir une représentation juste et positive pour toutes les femmes, et l’héritage de Brune continue d’inspirer ceux qui luttent pour un changement social et culturel.

A lire aussi

Des histoires de mode africaine

Chaque épisode est une invitation à voyager en Afrique. Dans un monde où les algorithmes ont tendance à réduire la variété des contenus diffusés, Africa Fashion Tour veut amplifier la voix des créatifs  du continent africian. L’ambition de ce podcast est aussi de déconstruire les à priori sur la mode africaine qui ne saurait se limiter aux clichés du wax et du boubou.
Ces interviews sont des opportunités pour comprendre l’écosystème de la mode africaine et appréhender les challenges rencontrés par les professionnels du secteur. Nos petits gestes à fort impact pour donner de la force, abonnez vous, laissez un avis et partager votre épisode préféré.